Aller au contenu principal
Herbert Byaruhanga
Ouganda, Kampala

Job training was a new concept in Uganda, now it’s a priority in the tourism sector!

Je suis né dans la campagne de l'ouest de l'Ouganda, juste à côté du parc national Queen Elisabeth où j'ai grandi avec quatre soeurs et trois frères. Mes parents étaient des paysans et avaient peu d'argent. J'allais et sortais de l'école en fonction de l'argent disponible. La vie n'était pas facile, mais mes parents voulaient que leurs enfants aient accès à l'éducation.

"Grâce à mes économies, j'ai déménagé à Kampala pour étudier le tourisme"

Ma passion pour le tourisme en général, et pour les oiseaux en particulier, fait partie de moi depuis mon enfance. L'Ouganda a une nature merveilleuse à offrir avec l'une des plus grandes variétés d'oiseaux au monde. Pouvez-vous imaginer à quel point c'est inspirant pour quelqu'un passionné par la nature? Depuis ma petite enfance, mon rêve était d'aller à l'université et de travailler dans l'industrie du tourisme. Ma seule chance de réussir était de rester concentré et d'économiser de l'argent pour continuer à aller à l'école et me perfectionner. Grâce à ma motivation et mes économies, j'ai déménagé à Kampala lorsque j'ai terminé mes études et étudié le tourisme pendant trois ans. Lorsque j'ai obtenu mon diplôme, j'ai trouvé un poste vacant pour un chauffeur de guide touristique pour lequel j'ai postulé. C'était un processus de sélection assez compétitif. Je faisais partie des 12 candidats sélectionnés sur 150 candidats en formation pendant un mois entier. À la fin de la formation, ils ont sélectionné quatre personnes: deux à titre temporaire et deux à titre permanent. J'ai eu la chance de recevoir un contrat permanent. C'est ainsi que j'ai rejoint l'industrie du tourisme en Ouganda et réalisé mon rêve.

"Il m'a fallu un certain temps pour promouvoir l'importance de la qualification des gens dans mon pays, mais cela en valait la peine."

Le potentiel commercial du secteur du tourisme en Ouganda est énorme, mais le secteur n'est pas encore suffisamment structuré pour être à la hauteur de son potentiel. C'est pourquoi j'ai décidé de créer ma propre association de guides. J'ai appris à l'université comment organiser des formations et j'ai commencé à organiser mes propres formations pour des Ougandais intéressés à devenir guides touristiques. À cette époque, la formation professionnelle était un nouveau concept dans le pays et le gouvernement n'avait pas d'argent pour la soutenir. J'ai dû travailler très dur pour obtenir du soutien de l'extérieur. Avec l'aimable soutien de l'Union européenne et d'autres organisations à but non lucratif, j'ai réussi à continuer à organiser des formations. Après quelques années, le gouvernement ougandais s'est rendu compte que le développement des compétences dans le secteur du tourisme devrait être une priorité car il apporte beaucoup de revenus à l'Ouganda et a le potentiel de créer de nombreux emplois. Pendant toutes ces années, j'ai continué de défendre l'importance de la qualification des gens dans le secteur du tourisme dans mon pays, car j'y crois fermement.

"Grâce au soutien de la boîte à outils de l'EFP, nous avons organisé une formation de 3 jours pour rendre le conseil des compétences du secteur du tourisme plus opérationnel."

Je peux dire que nous nous sommes encore rapprochés de la mise en place du Conseil des compétences du secteur du tourisme en Ouganda. Grâce au soutien de la boîte à outils de l'EFP, nous avons organisé une formation de 3 jours pour élaborer un plan d'action et soutenir la mise en place continue d'un secrétariat pour gérer les activités quotidiennes du Conseil des compétences du secteur du tourisme et de l'hôtellerie. Des représentants du secteur privé, des ministères, des syndicats, des organisations de la société civile et des formateurs de l'EFP travaillant dans le secteur du tourisme et de l'hôtellerie ont participé à cet atelier organisé par Enabel avec le soutien du British Council, tous deux partenaires de mise en œuvre de la boîte à outils de l'EFP. Il s'agit d'une étape très importante dans la construction de la durabilité pour l'avenir dans le secteur du tourisme en Ouganda.

Kampala, 14 juin 2019 © VET Toolbox

VET Toolbox

Rencontrez Hebert Byaruhanga, président du Tourism Sector Skills Council en Ouganda, et laissez-vous inspirer par son bel engagement!